Le "chalet de la Marie" (ancien refuge CAF du Fond d'Aussois) et, au second plan, le refuge FFCAM actuel du Fond d'Aussois. Prise de vue depuis le plateau du Fond d'Aussois.
30/09/2006
05/10/2009
30/09/2006
05/10/2009
05/10/2012
13/10/2015
2019
Présentation
Ouvert en 2004, le nouveau refuge du Fond d'Aussois affiche une architecture contemporaine de bois et d'acier, au toit semi-cylindrique, pour s'intégrer dans le paysage et affronter les intempéries. Il dialogue avec l'ancien chalet du Club Alpin Français, un bâtiment d'alpage autrefois remanié pour abriter le sommeil et les repas des montagnards. Le refuge refait à neuf n'a pas gagné en capacité - il affiche toujours 42 places- mais le confort des gîteurs et du gardien s'est, lui, grandement amélioré. Ce dernier dispose désormais d'une chambre individuelle spacieuse, avec vue panoramique sur le plateau du Fond d'Aussois, comme toutes les chambres du refuge. Plus vaste, plus confortable, remis aux normes de protection contre l'incendie, agrandi de conséquentes réserves pour la cuisine, le nouveau refuge répond aussi aux nouvelles attentes d'une clientèle qui recherche autant le bien-être en montagne qu'une pratique sportive. La table du refuge propose des plats assez élaborés. Le refuge refait s'est enfin équipé de panneaux solaires et d'une pico-centrale électrique pour minimiser son impact sur le milieu. Tout cela a un coût, donc un prix. Les tarifs du nouveau refuge correspondant à une meilleure prestation ont donc augmenté. Gardé de mi-mars à mi-mai et de début juin à fin septembre, le refuge reste partiellement ouvert le reste de l'année, assurant une mission « de service public » en offrant un abri, du chauffage (poêle à bois) et 20 couchages à qui s'aventure en altitude en ski de randonnée ou en raquette. D'ici partent les courses pour le Col d'Aussois, la Pointe de l'Observatoire ou la Cime des Planètes. (France Harvois, 2009)