Les Menuires, commune des Belleville.
20/07/2007
21/07/2008
20/07/2007
21/07/2008
06/10/2009
09/08/2010
22/07/2011
18/07/2012
14/07/2013
20/08/2014
22/09/2015
25/07/2016
04/08/2017
2018
2019
Présentation
Bien droite et bien neuve cette route qui mène des Menuires à Val Thorens, comme un ruban gansé de son liseré de gravier. Composée de matériaux industriels, uniformes et semblables de la Bretagne aux Landes par exemple. Comme les bétons et les plaquages bois des immeubles barres au soleil. Les maisons d'alpage par contraste sont faites de matériaux du lieu, murs de pierre locale et parfois toits de lauzes. Canons à neige, pylônes, grues, passerelle d'hiver, télésiège…la culture du ski l'emporte nettement sur la civilisation montagnarde pastorale, symbolisée par ce troupeau bovin, le dernier de la zone. Seules les vaches fréquentaient les alpages sur lesquels sont construits Les Menuires : à les voir paître ainsi entre les immeubles et la route, on mesure le bouleversement culturel subi par cette montagne. Dès la fin des années 60, on critique l'allure urbaine de la station des Menuires – on parle de « sarcellisation » de la montagne. Aujourd'hui les choix urbains des années 60 et 70 apparaissent aussi peu soucieux de la consommation de l'espace. Dans l'optique du développement durable, l'espace est une ressource non renouvelable, au même titre que l'eau ou les énergies fossiles. Est-ce pour essayer de redonner une atmosphère végétale à cette pente particulièrement nue et vide que l'on a reboisé en mélèzes sur le haut du versant ? Peut-être aussi pour contribuer à ralentir les avalanches derrière les immeubles ? (France Harvois, 2009)
Témoignages
• CAUE Jean-Pierre Petit : Toutes sortes d’informations sur cette image : architecture ancienne, bâtiments récents, infrastructures de ski, élevage, route et travaux routiers. La route refaite récemment, très linéaire, suivre l’évolution du talus. Dans ce département, une proportion des travaux routiers est consacrée aux aménagements paysagers. Les points noirs, dépôts et installations caduques. • PNV : Alexandre Garnier, Christophe Gotti, Frantz Storck : Reboisement artificiel en arrière plan avec du mélèze. Suivre l’évolution du bâti traditionnel. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)