Le vallon de Rosuel et le parking aménagé au terminus de la route. Vue prise au-dessus du refuge de Rosuel. Commune de Peisey-Nancroix.
22/07/2007
23/07/2008
22/07/2007
23/07/2008
23/08/2010
19/08/2011
28/07/2012
05/08/2013
25/07/2014
25/07/2015
25/07/2016
26/07/2017
2018
2019
Présentation
Le refuge de Rosuel, un des cinq refuges-portes du Parc, se situe hors de la photographie à droite et c'est l'extrémité ouest de son parking que nous voyons ici. Les randonneurs y laissent leurs véhicules pour plusieurs jours, les pratiquants de la via ferrata des Bettières pour la journée et les visiteurs du refuge pour quelques heures. Il est d'ailleurs devenu un but d'excursion en soi, pour déjeuner, dîner même entre membres de clubs d'affaire ou de personnes âgées, les bus pouvant se garer facilement. Le cadre de la haute montagne est à portée de roues, avec fortes chances d'observer bouquetins et chamois aux beaux jours ou l'un des trois couples de gypaète barbu, qui niche dans la vallée. Les chemins s'ouvrent vers le lac de La Plagne ou le Mont Pourri, tel le GR 5. De novembre à mai, Rosuel ferme ses portes, les prés de fauche se couvrent de neige et seule demeure habitée l'ancienne ferme du premier plan, malgré la fermeture de la route. Cette vallée est incluse dans la zone AOC Beaufort. Le cahier des charges de l'AOC incite les agriculteurs à utiliser les prés de fauche, pour produire le foin destiné aux vaches laitières l'hiver. Ces prés sont donc préservés du fait de leur forte nécessité économique, ce qui explique qu'un seul équipement pérenne ait été ici construit : le terrain de football. Les terrassements de l'arrière-plan accueillent une salle de traite automatisée qui « traite » 120 vaches à l'heure : elle témoigne de la vitalité de cette production fromagère. Les fréquentes avalanches du secteur contiennent aussi l'urbanisation : en 1995 l'avalanche descendue du sommet de Bellecôte a emporté sept bâtiments. En 2003, c'est une coulée de boue qui a laissé une trace blanche bien visible sur la partie gauche entre les deux rideaux d'arbres. (France Harvois, 2009)
Témoignages
• PNV, Dominique Giard, Régis Jordana : Hors champs, à droite, refuge de Rosuel, importante « porte du Parc ». La photo montre l’extrémité ouest du parking situé en face du refuge de Rosuel. Ce parking est utilisé par les randonneurs, les visiteurs et les pratiquants de la via ferrata des Béttières. Projet de restauration du parking avec peut-être un nouveau chalet d’accueil et des sanitaires. En haut, à gauche, trace ancienne de la coulée de boue de 2003. Au milieu, une maison en cours de restauration. Signaler que l’on est dans une zone très avalancheuse (Cf. avalanche de Bellecôte sur les Lanches en 1995). Dans le fond, terrassements récents pour réaliser une plate forme et construire une salle de traite (120 bêtes à l’heure). Les prés de fauche ne devraient pas bouger, on est en zone AOC Beaufort. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)