Glacier rocheux au Plan du Pêtre et environs, sur la commune de Courchevel. Prise de vue en venant du pas du roc Merlet, et avant de descendre le petit chemin qui mène au lac supérieur des lacs Merlet. Vue en direction du sud-sud-est.
27/09/2006
30/09/2008
27/09/2006
30/09/2008
03/10/2013
2018
Présentation
En dessous du Col de Chanrouge, le paysage prend une allure lunaire et ces pelouses rocailleuses d'altitude se succèdent en un moutonnement inquiétant. Serait-ce parce que le sol bouge ? Aux pieds des pierriers délimités à droite par les arêtes, un glacier rocheux se dissimule en effet. Les glaciers ne sont pas forcément ces seules langues blanches éclatantes contre le ciel mais se cachent aussi sous terre. Lorsque l'eau s'infiltre dans des éboulis et se transforme en glace sous-jacente ou interstitielle, elle forme un glacier mélangé de pierres et qui avance sous le sol exactement comme un glacier apparent. Il forme à la surface du sol comme des rides, charriant et animant de puissantes masses de matériaux. Si son mouvement est notable, il a une amplitude moindre que celle des « vrais » glaciers. Mais comme eux, il est aussi soumis au réchauffement climatique. Sous l'effet de la fonte, les moutonnements du sol devraient s'accentuer et ce paysage du cœur de Parc accuser son caractère déjà bien marqué. L'arrière-plan éclairé est actuellement pâturé par des génisses. On leur réserve généralement les pâturages d'herbe un peu moins riches et surtout moins accessibles que pour les vaches laitières, même si l'alpage de cette zone reste tout de même une « montagne » à Beaufort. (France Harvois, 2009)