Immeuble récent de Termignon, avec au fond à gauche les crêtes de la Turra et la Pointe du Grand Vallon. Commune de Val-Cenis.
31/03/2006
18/03/2008
31/03/2006
18/03/2008
14/03/2011
14/05/2012
16/03/2013
26/03/2014
11/03/2015
14/03/2016
17/03/2017
2018
2019
Présentation
Cette rivière qui coule au premier plan, c'est l'Arc, à sa sortie de Termignon. Elle forme un méandre, boucle dans laquelle se sont récemment construits les lotissements que nous voyons au centre de l'image. Ils ont nécessité un considérable travail de terrassement qui a changé l'allure du village lorsque l'on arrive par la route en montant de Modane. Ces immeubles locatifs sont compacts pour créer le plus de lits possibles par rapport à la surface au sol. Leur forme est à lier au projet de développement touristique de Termignon basé sur l'extension du domaine skiable et le raccordement des pistes déjà existantes au domaine du Mont-Cenis situé sur la station voisine de Val-Cenis Vanoise et qui regroupe les communes de Lanslebourg-Mont Cenis, Lanslevillard et Sollières-Sardières. Le lit de l'Arc bouge souvent, sujet qu'il est à des inondations parfois très violentes comme en 1957 et 2008. C'est pourquoi ces immeubles sont construits en hauteur, hors d'atteinte supposée de l'eau. La digue en pierre, à gauche de la photographie, au pied des immeubles neufs, n'est pourtant pas destinée à les protéger davantage. Elle soutient seulement le plan d'eau, non visible sur la photographie, qui alimente les canons à neige de Termignon. Pour trouver la station de ski, il suffit de porter le regard sur la droite de l'image : les remontées mécaniques tracent un sillage dans la pente des pins. Les nouveaux immeubles ont délaissé la zone d'adrets, c'est-à-dire de versants ensoleillés, au pied du sommet de la Turra de Termignon, à gauche. Autrefois pâturés, on en fauchait aussi l'herbe pour le foin mais les pins sylvestres et les genévriers sont en train de les recoloniser. (France Harvois, 2009)
Témoignages
• CAUE, Jean-Pierre Petit : Extension, lotissements de Termignon, construits sur des terrassements récents. À suivre, l’évolution du lit de la rivière et le vieillissement des façades. • PNV, Nathalie Tissot : Au 1er plan, l’Arc. Au second plan (= en rive gauche) on distingue la digue du plan d’eau d'alimentation des canons à neige. Au-dessus, les nouveaux bâtiments construits dans la boucle de l’Arc. Plus à droite, la station de ski et des remontées mécaniques. Les adrets de Termignon, sous la Turra, étaient autrefois cultivés (foin) et pâturés : on observe une re-colonisation par les pins sylvestres et les genévriers essentiellement. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)