Hameau de l'Envers, à Lanslevillard, commune de Val-Cenis. Au 2e plan le Collet de la Madeleine. Au 3e plan à droite le sommet de l'Albaron. Prise de vue à la sortie de Lanslevillard en montant vers Bessans, en direction du nord-est.
16/06/2007
24/06/2008
16/06/2007
24/06/2008
21/06/2011
07/07/2014
23/06/2017
Présentation
À Lanslevillard, l'espace constructible est déjà presque complètement utilisé, à l'exception de la pente douce à l'arrière de la photographie. Ce bourg de haute Maurienne est en pleine expansion, l'immeuble en finition au premier plan en témoigne. Les terres agricoles exploitées entourent le village, mais régressent depuis le début du XXe siècle car les agriculteurs sont de moins en moins nombreux. Par conséquent l'adret, c'est-à-dire le versant de la vallée le plus exposé au soleil, ici sur la gauche de l'image, se boise peu à peu. À droite, une fumée s'élève de la fumière, zone étanche de stockage de fumier avant l'épandage. Ainsi, les effluents agricoles, c'est-à-dire les liquides organiques (purin, lisier), ne se déversent-ils pas directement dans l'Arc. Chaque village de la vallée dispose aujourd'hui d'une telle fumière, sauf Bonneval-sur-Arc. Lanslevillard est une station de vacances familiale et de taille humaine. À gauche de la route en montant, une forme claire et rectangulaire signale une plate-forme aménagée pour le skate-board l'été et pour accueillir des jeux gonflables pour enfants. Pour l'hiver, le village a décidé de se regrouper avec la commune voisine de Lanslebourg-Mont Cenis et de créer un domaine skiable plus vaste : le domaine de Val Cenis-Vanoise, rejoint depuis l'hiver 2008 par les communes de Termignon et de Sollières-Sardières. Ces stations de vallée ne peuvent prétendre au même enneigement d'altitude que leurs voisines de Tarentaise, mais restées plus authentiques et moins chères que les grandes stations, elles attirent aussi une clientèle qui préfère des domaines moins artificiels. (France Harvois, 2009)
Témoignages
• Chambre d’agriculture, Cyril Mathian : Il n’y a plus d’espace constructible à Lanslevillard. Suivre la fin des travaux, l’évolution des espaces agricoles alentours. • PNV, Damien Hémeray, Franck Parchoux, Jérémie Jourdan, Roselyne Anselmet : le village est en pleine expansion. Au premier plan, construction en finition. En arrière, sur le plateau en pente, zone constructible. La plate-forme à gauche au-delà de la route est destinée en été au skate et aux structures de jeu gonflables. Le versant en adret se boise petit à petit. Les communes de Lanslebourg et de Lanslevillard se sont regroupées pour développer un domaine skiable, la station du Val Cenis. Ce regroupement va s’élargir aux communes de Termignon et de Sollières-Sardières. La fumée dans le fond sur la prairie provient de la fumière, zone de stockage étanche du fumier avant épandage pour éviter que les effluents s’écoulent dans l’Arc. Il y a une fumière dans chaque village. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)