Le hameau d'alpage de La Chavière, avec de gauche à droite : le Mont-Froid à l'arrière-plan, la Pointe de la Turra de Termignon (en sombre). Prise de vue en direction du sud depuis l'ancien chemin muletier.
2006 (09 juin)
2009 (24 juillet)
2006
2009
2012
2014
2017
Présentation
Le hameau de la Chavière regarde la vallée de l'Arc. En tournant le dos à la pente bien perpendiculairement pour se protéger des avalanches. Contre la neige tournes, fossés et talus se complètent mais il n'y aura peut-être bientôt plus grand chose à protéger car le hameau de la Chavière, un des plus beaux du massif de la Vanoise et le plus représentatif des hameaux d'alpage, est abandonné depuis plusieurs années et menace ruine. Les toits risquent l'effondrement et les murs tutoient l'écroulement. La commune de Termignon et le Parc national de la Vanoise tentent depuis plusieurs années de convaincre en vain les nombreux indivisaires de ce patrimoine du bien fondé d'un projet de restauration. Car tout ici témoigne de la densité du passé : les pierres et rochers au premier plan sont les restes des murets qui bordaient l'ancien chemin muletier du Col de la Vanoise, ancienne route du sel et des fromages qui permet de rejoindre Entre-Deux-Eaux et Pralognan-la-Vanoise. Ils servent en même temps à délimiter la propriété d'alpage. Le code de l'urbanisme autorise un changement d'affectation pour les chalets d'alpage. Et quel meilleur moyen pour sauver un édifice que de lui retrouver une utilité sociale et économique ? (France Harvois, 2009)
Témoignages
Hameau de La Chavière, Termignon, avant le parking de Bellecombe. A l’arrière-plan, les crêtes de la Turra de Termignon (sombres) et le Mont Froid enneigé et au-delà, l’Italie. PNV, Dominique Giard : Une des plus belles structures de hameau, représentative de l’architecture d’alpage, complètement abandonnée. Essai de collaboration du Parc avec la commune pour réhabiliter le hameau. Très grande indivision. La situation est précaire, les toits risquent de s’effondrer. Les maisons sont protégées des avalanches par des « tournes » ou systèmes de fossés et de talus. Route du sel et des fromages au premier plan. • CAUE, Jean-Pierre Petit : la loi SRU permet les changements d’affectation pour les chalets d’alpage. • PNV, Nathalie TISSOT : Les rochers au premier plan surlignent le chemin muletier (la route n’existait pas) qui permet(tait) de rejoindre Plan du Lac et Entre Deux Eaux : elles servait aussi à délimiter les propriétés. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)