Parking de Bellecombe, Sommets de gauche à droite : la Pointe de Cugne, le Signal du Mont-Cenis, le Mont Froid. Prise de vue en direction du sud, depuis la route d'Entre Deux Eaux.
2006 (09 juin)
2009 (24 juillet)
2006
2009
2012
2014
2017
Présentation
Ce parking est l'un des plus grands du Parc national de la Vanoise, mais on ne le découvre qu'en y arrivant, après une montée de 12 km depuis Termignon. Son impact sur le paysage est donc faible. Situé en altitude, il est pris d'assaut l'été car il permet de s'approcher au plus près du cœur du Parc et d'accéder avec facilité au refuge du Plan du Lac, un des cinq « refuges-portes du Parc » à une demi-heure de minutes de marche de là. Il n'est pas rare que des randonneurs y laissent leur véhicule plusieurs jours, le temps d'un circuit autour des glaciers. Le parking a été construit dans les années 70 sur une zone humide plane, dans laquelle se prélassaient les eaux provenant d'un lac un peu en amont. Elles s'écoulent maintenant à gauche du parking dans la large rigole creusée à cet effet. Le climat de la Maurienne étant sec, les eaux de fonte étaient en partie récoltées et canalisées dans des « biefs » pour irriguer les prairies d'altitude fauchées tard dans l'été. On distingue encore nettement un de ces canaux dans la pente à gauche de la photographie que l'ombre est en train de recouvrir. Creuser et entretenir ces biefs nécessitait un travail considérable mais l'herbe était précieuse : il fallait bien nourrir les bêtes durant l'hiver. Enfin, précisons que l'ancienne piste muletière de la Route du sel et des fromages qui monte de Termignon se devine au fond de la photographie sur l'épaulement de gauche au moment où elle redescend vers le parking. Elle le traverse avant de se poursuivre vers le Col de la Vanoise et la Tarentaise. (France Harvois, 2009)
Témoignages
• Chambre d’agriculture, Pierre Guelpa : Faible impact paysager, on le découvre au dernier moment. Projet de requalification, le stationnement sera déporté plus en aval. Ce parking a été construit dans le début des années 70 sur une zone humide qui a été asséchée. L’eau provenant de l’exutoire de Plan du Lac en amont s’écoule, à gauche du parking, par la rigole qui a été réalisée à cet effet. • PNV : Très belles prairies de fauche. Le Parc soutient l’entretien de ces prairies par des mesures agri-environnementales dans ce type de milieu (à vérifier). Si abandon des prairies, la lande l’emporte sur la pelouse avec son cortège de myrtilles et de saules. • PNV, Nathalie Tissot : On observe d’anciens canaux d’irrigation. L’ancienne piste muletière de la Route du sel et des fromages qui vient de Termignon via La Chavière se trouve au fond au centre et descend vers le parking. (recueilli par Caroline Mollie, 2008)